Service de règlement différé et vente à découvert

Le Service de règlement Différé, ou SRD, est un palliatif qui permet, comme son nom l’indique, de remettre à plus tard ses règlements lors d’investissements boursiers, mais aussi de bénéficier du principe de vente à découvert. Nous vous expliquons ce concept particulier dans cet article pour que vous puissiez, vous aussi, vous lancer dans le trading en utilisant la VAD et le SRD.

La VAD, qu’est-ce que c’est ?

La vente à découvert a une réputation sulfureuse et les traders particuliers pensent souvent que ce type de technique est uniquement réservé aux professionnels. Cela dit, la vente à découvert est une technique très simple qui s’oppose à la classique technique d’achat suivie d’une vente. À noter qu’elle ne peut s’effectuer qu’avec les actions appartenant au SRD. Pour en savoir plus sur ce sujet, lis ca.

Lire également : Choisir votre prêt personnel en ligne

Avec le mécanisme de vente à découvert, on vend des titres que l’on ne possède pas avec l’espoir que les cours vont baisser pour ainsi les acheter moins cher plus tard et donc empocher la différence.

Cette technique permet de gagner de l’argent quand les marchés sont baissiers est souvent assimilée à de la spéculation. Elle peut cependant se révéler un outil efficace de gestion de portefeuille.

A voir aussi : Comment lever des fonds ?

La VAD, uniquement réalisable sur le SRD

Il est toutefois important de noter qu’il y a deux limitations notables qui concernent la vente à découvert.

Tout d’abord, seules les actions appartenant au SRD peuvent être vendues à découvert. À noter qu’il existe deux types de SRD : le SRD classique où les titres peuvent être achetés ou vendus à découvert et le SRD long only où la vente à découvert est interdite.

Cela répond à un motif technique : quand on vend à découvert une action, on vend une action que l’on ne possède pas encore, il faut donc trouver une contrepartie, un courtier en ligne par exemple, qui emprunte ces titres pour nous. Ces opérations ne peuvent donc se dérouler qu’à crédit, ce qui explique qu’elles ne se déroulent que sur le SRD.

Notons également que certaines sociétés n’autorisent pas la vente à découvert de leurs titres. C’est par exemple le cas des actions de sociétés qui sont inscrites au nominatif, comme Michelin, Lagardère ou Nestlé. Il est donc interdit de vendre ces titres à découvert.

Enfin la vente à découvert est interdite dans le cadre d’un PEA et n’est réalisable que sur un compte titre classique.

Show Buttons
Hide Buttons