Peut-on fumer la cigarette électronique avant une opération chirurgicale ?

0

Avant une opération chirurgicale, les médecins interdisent aux patients la consommation des boissons, de la cigarette traditionnelle et de la nourriture. Certaines personnes se demandent même s’il en est de même pour une cigarette électronique à cause de son caractère particulier. Mais il faut savoir que vapoter peut entraîner des complications après une opération chirurgicale. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire cet article.

Fumer la cigarette électronique peut freiner l’oxygénation du sang

Tout d’abord, le sang joue un rôle très capital dans le transport de l’oxygène vers les autres tissus organiques. En fournissant le dioxyde de carbone aux poumons, il contribue à leur élimination. En effet, le simple fait de fumer une cigarette électronique est synonyme d’inhalation du monoxyde de carbone. Ce qui voudra dire qu’un patient qui fume avant une opération chirurgicale aura des difficultés à respirer convenablement. En réalité, le degré d’oxygène présent dans le sang est réduit.

A voir aussi : Qu'est ce que l'hypnose et quel est son but ?

Noter que toutes les opérations chirurgicales sont précédées d’une anesthésie générale. C’est une manière de rendre inconscient tout patient en situation chirurgicale. Selon plusieurs études scientifiques, le patient qui fume la cigarette électronique avant l’opération retarde la perte de son réflexe. Dans le même temps, l’anesthésie peut être anéantie en pleine opération. Ce qui pourrait déjouer la réussite à 100 % de l’opération.

Fumer la cigarette électronique peut ralentir la cicatrisation des plaies

Il faut rappeler que l’aspiration de la cigarette traditionnelle provoque le ralentissement de la cicatrisation d’une plaie après une opération chirurgicale. Il ressort des données publiées par le JAMA Facial Plastic Surgery que la cigarette électronique provoque une intensification de la mortalité tissulaire. À la phase d’expérimentation, les chercheurs déclarent qu’« ils ont exposé des souris à la vapeur de la cigarette électronique, et ont analysé le comportement de leur tissulaire ».  

A découvrir également : Arrêter de fumer avec la cigarette électronique : le guide complet

Après trois (3) semaines d’expérimentation, les scientifiques ont constaté la présence des lambeaux cutanés. Grâce aux instruments de mesure, ils ont pu mesurer le taux de mortalité tissulaire de chaque souris. C’est alors qu’ils confirment l’hypothèse selon laquelle la cigarette électronique n’est pas propice avant une opération chirurgicale.  

Fumer la cigarette électronique peut affaiblir les os avant une opération chirurgicale

Si l’anesthésie permet d’anéantir un corps humain avant une opération chirurgicale, ce n’est pas une raison d’affaiblir ses os grâce aux E.-cigarettes. Le 22 novembre 2021, un communiqué de presse révèle que « la consommation de la cigarette électronique est un facteur crucial dans l’affaiblissement des os avant une opération chirurgicale ». Tout en considérant les composants de l’E.-cigarette, les chercheurs ont démontré que la nicotine et la combinaison des propylènes glycol ne sont pas favorables pour les os.

Toutefois, ils pensent que la cigarette électronique est un bon moyen pour éviter la destruction du poumon. Contrairement à la cigarette traditionnelle, celle-ci est dotée d’un système de combustion d’eau qui produit la vapeur au lieu de la fumée. Toujours est-il qu’on ne doit pas le vapoter avant une opération chirurgicale.

En définitive, les études qui ont abordé la question de l’inhalation de la cigarette électronique sont toujours en cours de recherche. Pour en savoir plus sur votre situation, il serait bienséant de consulter votre médecin. Ainsi, vous aurez de plus amples informations avant votre opération.