Quelles études pour faire du management ?

0

Si vous souhaitez devenir manager, vous devez savoir qu’il existe plusieurs formations qui peuvent vous permettre de réaliser votre rêve. Seulement, comme pour la plupart de ces formes d’apprentissage, ces formations dépendent du domaine d’activité dans lequel vous souhaitez exercer. Mais, quelles sont les études nécessaires pour faire du management ? Éléments de réponse !

Études pour devenir manager en Bac+ 2

Aujourd’hui, il existe plusieurs formations de management qui vous permettront de devenir manager avec un Bac+2. En gros, après l’obtention de votre baccalauréat, vous devez choisir une filière qui s’apparente à votre secteur d’activité future et en ressortir avec un BTS (Brevet de Technicien Supérieur) ou avec un Diplôme universitaire de Technologie (DUT).

A voir aussi : Comment éliminer les champignons dans le gazon ?

Vous pouvez donc opter pour un cycle en :

  • BTS management ou DUT ;
  • BTS MCO (management commercial opérationnel)
  • DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations)
  • DUMAR (Diplôme Universitaire Manger du Rayon) ;
  • BTS Support à l’Action managériale ;
  • DEUST Assistant de Gestion.

À ceux-ci s’ajoute le BTS en Gestion des PME et des PMI.

A lire aussi : Casa de Papel Tokyo s'est arrêté dans la saison 5 ? (Netflix)

Études en management : Bac+ 3

Si vous ne souhaitez pas devenir manager avec un Bac+2, vous avez la possibilité de continuer vos études et d’obtenir une licence. Parmi les formations qui vous en donnent l’opportunité, on peut citer le cycle de Licence Pro Management.

À côté de celui-ci, il y a : le simple cycle de licence de Mangement et le Bachelor Management. Inutile de vous dire que la prétention salariale d’un manager pourvu d’une licence est très différente d’une autre qui possède un BTS.

Études pour devenir manager : Bac+ 5 ou Bac+ 6

Lorsque vous terminez votre niveau 1 (licence), vous avez la possibilité de gravir des échelons. Pour cela, il existe un assez grand nombre de formations qui vous permettront d’avoir un Master en management.  

Vous pouvez ainsi opter pour une formation en MSc Management ou pour un cycle complet en Executive MBA. À défaut, il est également possible de faire un Master spécialisé Management ou encore d’opter pour une formation en MBA Master of Businnes Administration.

Par ailleurs, il faut souligner ici que c’est surtout partir du BAC+5 que vous avez réellement la possibilité de vous spécialiser. Vous pouvez ainsi obtenir un Master spécialisé en :

  • management des entreprises ;
  • management du sport ;
  • management du luxe ;
  • management international, etc.

De plus, notez qu’après 5 ans d’études, cette recherche de spécialisation pourra vous amener à étudier pendant encore 1 an.

Études pour devenir manager : le cas spécifique des adultes

Il est également possible de devenir manager suite à une reconversion professionnelle. C’est d’ailleurs une pratique assez courante. S’il est vrai que cette opération est autorisée par la loi, il importe de souligner qu’elle doit se faire dans les règles de l’art.

Ainsi, toute personne adulte qui souhaite devenir manager doit intégrer une formation universitaire qui va lui permettre d’acquérir toutes les connaissances nécessaires pour en devenir un. À défaut, il existe quelques stages et petites formations en ligne ou physique qui permettent aussi de recevoir les bases de cette profession.

Voilà en quelques mots différentes formations pour devenir manager. Si votre souhait est d’en devenir un, vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire.

Des qualités personnelles qui viennent appuyer les diplômes

Etre un manager est un heureux mélange entre :

  • Comportements : savoir donner l’exemple, gérer l’équipe, assumer les décisions des organisations …
  • Compétences : organisation, communication, écoute, animation, prise de décision…
  • Expériences

Cette liste peut être complétée à volonté selon la spécificité de chaque domaine. Avoir le master management et administration des entreprises peut aussi être un atout non négligeable.

Voici 3 qualités essentielles pour percer dans le management.

Être positif

La première qualité d’un bon manager est son état d’esprit. A tout moment, il doit rester positif pour son équipe. Il est ainsi contre productif de voir un manager de mauvais humeur un bon matin ou de le voir soupirer à tout bout de champ durant une réunion.

Il faut toutefois se rappeler qu’être un manager c’est surtout être humain. Il a ses humeurs, ses tensions, ses problèmes personnels et son caractère. Mais pour sa fonction de manager et pour le bien de l’organisation, il doit surpasser tout cela naturellement. Son équipe attend de lui qu’il soit dynamique et motivant, tout en restant positif.

Etre pragmatique

Qui dit manager dit homme de solution ! Tout au long de l’année, les membres de son équipe lui soumettent toutes sortes de problèmes qui demandent une solution pérenne.

Il doit également se positionner en homme de ressources. Pour cela, il accompagne son équipe dans leur montée en compétences. Dans certains cas, il se place en vrai coach.

L’équipe attend ainsi de son manager une prise de décision avec pragmatisme, avec des solutions applicables et précises. Les réponses données doivent correspondre aux contraintes de la réalité pour avoir des impacts réels.

Cette qualité se développe et s’apprend avec les bonnes bases :

  • Une compréhension du domaine de responsabilité ;
  • Une connaissance de son équipe ;
  • La considération des compétences humaines ;
  • L’expérience.

Être courageux

Un manager c’est celui qui annonce les bonnes et les mauvaises nouvelles, celui qui expose les problèmes et apporte les solutions. Ce poste demande une grande responsabilité, du fait qu’il appartient au système organisationnel. Il joue l’intermédiaire entre la direction ou le conseil d’administration et son équipe.

Quand vient le moment d’annoncer une mauvaise nouvelle, le manager doit trouver du courage pour le faire sans que l’impact ne soit trop important. Attention, la rétention d’information n’est pas une bonne idée. Cela amène à des non-dits et favorise les rumeurs. Les conséquences peuvent être lourdes et difficile à gérer.

Le manager doit trouver ce courage dans plusieurs situations du quotidien :

  • Relayer les décisions à son équipe ;
  • Remonter les feedback au niveau supérieur ;
  • Recadrer un membre de son équipe qui est moins productif ;
  • Défendre son équipe auprès du top management ;
  • Considérer sur un même pied d’égalité tous les membres de l’équipe ;
  • Etre toujours disponible pour son équipe ;
  • Etre toujours parer aux situations imprévisibles du quotidien ;
  • Prendre des risques et les assumer ;
  • Accepter les critiques négatives et les faux jugements concernant son équipe, de la part de l’organisation.

Cette liste est non exhaustive et peut être rajoutée à volonté, selon le domaine d’activité de l’entreprise. Le courage peut être une qualité innée, mais peut aussi s’apprendre avec le temps. Il s’agit d’une vertu qui permet d’oser.

Le manager doit se donner pleinement pour son équipe. Cela lui permet de puiser autant de courage pour l’aider à avancer et à se dépasser. Après tout, l’expérience s’acquiert et le manager a pour rôle d’aider tous ses collaborateurs à se développer tant au niveau personnel que professionnel.