Peut-on se muscler en dormant ?

0

Les passionnés de musculation le savent, le sommeil tient un rôle essentiel. C’est en effet pendant que l’on dort que le corps récupère des efforts physiques fournis dans la journée, permettant aux muscles de se façonner. Cet article va vous permettre de comprendre comment et pourquoi vous vous musclez en dormant.

Que fait le corps pendant une nuit de sommeil ?

Penser que le corps ne fait que se détendre et se reposer pendant le sommeil est une erreur. Bien dormir est une étape vitale pour chacun d’entre nous. C’est dans cette phase de repos que le corps se répare et se régénère, on dit qu’il est dans un état anabolique. Les organes, les cellules immunitaires, les os et les tissus sont restaurés, reconstitués. C’est à cette étape que l’hormone de croissance peut circuler et que les tissus musculaires travaillent.

A lire aussi : Noroit Labo : quels sont les produits proposés par cette entreprise ?

Un sportif peut faire de belles performances, s’entraîner de façon efficace longuement mais s’il ne dort pas correctement, son travail fournit est gâché. Le sommeil est essentiel pour la croissance musculaire.

Le développement des muscles pendant le sommeil

Lors d’efforts intensifs, les muscles subissent des micro-lésions. C’est pendant une nuit de sommeil que ces lésions cellulaires peuvent être réparées. Dans cette phase de réparation, le tissu musculaire se développe et se renforce.

A lire en complément : Quel style de yoga est le meilleur pour les débutants ?

Si nous parlons ici de l’importance du sommeil, nous ajoutons toutefois le rôle capital aussi de l’alimentation. La qualité des repas est déterminante afin que le corps ait les nutriments nécessaires. Ainsi pendant le sommeil, le repos et la nutrition sont les deux faces d’une pièce qui permet au corps de se réparer et de se développer après des entraînements de sport. Biologiquement, l’hormone de croissance se créer pendant le sommeil et les protéines peuvent être synthétisées.

Pour qu’ait lieu l’hypertrophie, c’est-à-dire le développement d’une masse musculaire, il faut que les protéines soient synthétisées en assez grand nombre avant que celles-ci ne disparaissent. Les nutriments consommés lors des repas servent eux aussi à cette étape de synthétisation des protéines. Cependant, le sommeil a l’avantage d’être une phase plus longue que celle qui espace deux prises de nourriture.

Les conséquences du manque de sommeil pour la musculation

Nous l’avons expliqué, bien dormir a un impact positif sur la croissance musculaire mais également sur la bonne santé physique et mentale. Le manque de sommeil empêche le bon développement des muscles car l’hormone de croissance ne peut agir normalement comme elle fait pendant la phase de sommeil. La conséquence directe est donc la perte de masse musculaire par le manque de récupération.

A l’inverse, le taux de cortisol qui est une hormone du stress se voit lui, augmenter. Cette hormone a pour effet également de contrer le taux de testostérone, important pour le développement des muscles. De plus, plus il y a un manque de sommeil, plus le niveau de stress, et donc de cortisol, est haut. Le taux de cortisol augmente davantage et la croissance musculaire se fait plus difficilement. C’est un cercle vicieux à éviter !

Si vous dormez au minimum 7 heures par nuit, c’est une bonne chose. Il faut dormir entre 7 et 9h environ pour que les effets sur la musculation se remarquent.

Pour avoir de plus amples informations sur le sujet, n’hésitez pas à consulter cette source : https://www.dr-muscu.fr/importance-sommeil-musculation/