Indemnisation : que faire en cas d’accident de circulation ?

Il peut arriver que vous soyez blessés au cours d’un accident routier. Dans ce cas, que vous soyez un piéton, le passager d’un véhicule ou un cycliste, vous devez bénéficier d’une indemnisation. Pour ce faire, plusieurs démarches sont à mener. Découvrez-en plus ici !

Solliciter les services d’un cabinet d’avocat

Lorsque vous êtes victime d’un accident, vous devez obligatoirement être pris en charge. Si vous ne parvenez pas à trouver un compromis avec le propriétaire du véhicule qui vous a heurté, il est préférable de faire appel à un avocat en dommage corporel.

A lire aussi : Pourquoi acheter une voiture d'occasion Nissan ?

Étant donné qu’un tel établissement emploie des avocats qui ont de grandes connaissances dans ce domaine, celui-ci pourra défendre vos intérêts. Cependant, pour que cette opération soit une réussite, vous devez engager un cabinet d’avocats qualifié et expérimenté.

De plus, assurez-vous que la structure d’avocats que vous choisirez pratique les meilleurs tarifs en la matière.

A lire également : Comment assurer une Renault Kadjar ?

Faire une déclaration de l’accident

Lorsqu’une personne est victime d’un accident, ce qu’il a lieu de faire, c’est d’abord de remplir un constat amiable. Dans certains cas, la personne qui accompagne la victime peut aussi le faire. Cette opération permet en effet de savoir, et ce dans les moindres détails, ce qui a réellement eu lieu.

Par ailleurs, les structures d’assurance de chaque voiture concernée par l’accident doivent être mises au courant de la situation. Cela devra se faire dans un intervalle de 5 jours au plus. Toutefois, une première déclaration peut être effectuée par téléphone.

Au cours de cette dernière, plusieurs informations doivent apparaître dans cette déclaration. Il s’agit :

  • du nom de l’assuré ;
  • du numéro du contrat d’assurance ;
  • de la date, le lieu et les circonstances de l’accident ;
  • des noms et adresses des témoins.

Ces informations sont très importantes, car elles vous permettront de mener à bien votre démarche pour être dédommagé.

Effectuer les examens médicaux

Après la déclaration de l’accident, la victime doit effectuer des examens médicaux. Ils sont nécessaires, car c’est en fonction de la gravité de vos blessures que vous serez dédommagés.

Si la victime est un salarié et que ses dommages corporels sont très légers, celle-ci devra notamment se doter du certificat d’arrêt de travail, du certificat médical initial et de l’ordonnance des soins. Tout cela se fera sous le regard observateur d’un médecin proposer par l’assureur.

Pour d’importantes blessures, la victime subit un examen fait par un médecin qualifié. Mandaté par l’assureur, ce spécialiste de santé réalisera tous les examens qui lui permettront d’apprécier l’état de la victime.

Une fois l’examen effectué, ce médecin dispose de 20 jours pour délivrer son rapport d’expertise pour que la procédure d’indemnisation soit enclenchée.

Show Buttons
Hide Buttons