Comment bien changer une porte d’entrée ?

Changer une porte d’entrée est un travail pour professionnel. Toutefois, un bon bricoleur peut s’y essayer. Suivez nos instructions pour vous en sortir aisément.

Préparer l’espace

La première étape d’un changement de porte consiste à enlever l’ancienne porte. C’est la condition principale qui indique qu’on la remplace. Pour cette opération, il convient de prendre sa boîte à outils complète, surtout le tournevis et le pied-de-biche. Si l’on ne réussit pas cette étape, c’est la preuve qu’on ne peut pas changer soi-même la porte. Il vaut mieux oublier son projet et appeler un professionnel. Vous en trouverez certainement un sur http://laporteacote35.com/.

A voir aussi : Comment bien choisir ses gouttières ?

Si l’on compte utiliser à nouveau les serrures et autres accessoires de l’ancienne porte, il vaut mieux les enlever avant d’enlever la porte elle-même. Ici, ce sont les charnières qui sont visées. Il faut les dévisser.

Après cela, il faut enlever le cadrage de la porte. Avec l’outil adéquat, l’on va couper du côté des carillons. On fait le travail du haut vers le bas. Dès que l’on achève l’opération au-dessus, il faut prendre son pied-de-biche et débarrasser l’espace.

A voir aussi : Quelles couleurs choisir pour son intérieur ?

C’est seulement par la suite que l’on essuie et réajuste l’espace devant accueillir la nouvelle porte. De cette façon, on crée un cadre propice à un changement de porte.

Poser la porte

La pose de la porte passe par la vérification de la position des différents fils électriques pour l’installation des gadgets. Des fois, l’on a besoin de réaliser de nouveaux aménagements sur la nouvelle porte d’entrée. Une perceuse devrait suffire. On fait des trous où besoin est.

Pour la pose à proprement parlé, il faut d’abord coucher la porte. Elle doit être en adéquation avec les parois. On la dépose horizontalement. Ensuite, on la soulève petit à petit jusqu’à ce qu’elle se colle au dispositif de maintien. Enfin, on visse la porte sur place en veillant à ce que cela ne bouge pas.

Sans aide, la pose va être compliquée parce qu’une porte d’entrée est lourde. En personne avisée, il faut trouver une main-d’œuvre gratuite parmi ses amis ou ses connaissances.

Finaliser le travail

Pour la finalisation, il faut contenir la porte dans l’espace dédié à sa pose. Cela peut se faire avec du bois ou des barres métalliques. On réussit ainsi à se préserver de toute erreur de dimension. La porte tient alors sur place jusqu’à ce qu’on la fixe. Cela prévient les futurs problèmes de fermeture ou de blocage à la base.

Un mètre à bulle à proximité peut aider à vérifier l’équilibre de l’installation. On peut à présent placer les joints dans la porte pour la fixer sur place. Ça doit se faire d’abord à l’horizontale. Ensuite, on passe à la verticale. Enfin, il faut boucher les bords vides. Cela permet de renforcer l’isolation thermique de la maison.

Un professionnel vous conseillera de poser le chambranle orienté du côté recto, visible depuis la rue. Avec des vis et des joints en silicone, on devrait insérer l’ensemble dans le décor. A la fin, l’on a une porte d’entrée résistante.

Show Buttons
Hide Buttons