Peut-on assurer un scooter sans BSR ?

0

Pour répondre à cette interrogation, l’on vous dira juste de lire les lignes suivantes. Un scooter est un engin, il vaut mieux en savoir assez à son propos pour ne pas tomber sous le coup de la loi.

Le principe de l’âge

Le scooter est une moto qui permet de faire de petits tours rapides entre deux destinations. Cela le rend très pratique. C’est pour cela que les jeunes y ont recours. Aujourd’hui, ils ne peuvent pas circuler sans. Pour être à jour en circulation, il leur faut une assurance. Pour la délivrer, l’assureur a besoin d’avoir la certitude que la personne assurée connaît le code de la route. Puisque c’est le BSR le seul document qui le lui assure, il l’exige toujours sauf dans certains cas.

A voir aussi : Comment bien choisir son véhicule utilitaire ?

Un individu né avant 1987 est épargné de ces tracasseries. Il peut circuler librement avec un scooter. Cela implique que s’il veut assurer son engin, l’on ne lui demandera pas un BSR. Il lui faudra plutôt un permis de conduire.

Les jeunes sont tenus d’avoir le BSR pour circuler avec leur scooter. Cela suggère qu’ils doivent intégrer le document dans les pièces du dossier de demande d’assurance. C’est donc dans la pratique impossible de conduire le scooter sans BSR.

A lire en complément : Comment assurer une Renault Kadjar ?

Comment souscrire à une assurance sans BSR

Comme évoqué plus haut, certaines personnes sont autorisées à avoir une assurance scooter sans bsr pour leur engin. Il s’agit notamment des individus nés avant la fin de l’année 1987. Il leur suffit de se rendre à l’agence d’assurance munis d’un dossier comportant les pièces suivantes :

  • la carte d’identité: ce document prouve que l’intéressé a l’âge qu’il prétend avoir. Si, à ce niveau, il y a une fraude, ce sont des poursuites judiciaires qui s’en suivent. Mieux vaut rester honnête en faisant ce qu’il faut avec une pièce originale.
  • la carte grise: c’est la pièce qui permet de vérifier le nom du propriétaire. On en profite aussi pour connaître l’état de la moto. On peut lire cela à travers l’année de mise en service. La carte est en quelque sorte la pièce d’identité du scooter.

Risques liés à la non-possession du BSR

Le brevet de sécurité routière est un document très important qu’il faut avoir. Il est vrai que ce n’est pas obligatoire pour certains particuliers. Toutefois, c’est très utile pour faire des économies de fonds. Si l’on n’en a pas, l’assurance se désengage. Les risques sont trop grands.

  • Gestion de la crise: lorsque l’on a un problème en circulation, sans le BSR, l’assureur n’a rien à voir avec les dépenses. Il laisse le propriétaire se débrouiller seul, avec ses propres fonds. Même si cela risque de le ruiner, il est seul responsable de ses actes.
  • Amende: une amende peut être exigée au propriétaire d’un scooter s’il n’a pas de BSR. Cela varie en fonction de la gravité du cas. Il faudra prendre plus de renseignements auprès de l’agent qui viendra faire le constat ou délivrer la notification d’amende.

Show Buttons
Hide Buttons