L’utilisation du CBD dans les produits alimentaires en Europe

0
Le cannabidiol est l’un des cannabinoïdes naturels présents dans les plantes de cannabis.

La plante de chanvre Cannabis sativa L. (C. sativa) contient un certain nombre de cannabinoïdes, le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) et le CBD étant parmi les plus courants.

A découvrir également : Comment consommer de l'huile de chanvre ?

Les ingrédients de CBD dérivés du chanvre, y compris les extraits ou les isolats de la plante, sont devenus extrêmement populaires pour une utilisation dans les aliments, les boissons et les compléments alimentaires en raison de leur très faible teneur en THC (le composé psychoactif de la plante) et des avantages pour la santé revendiqués liés au soulagement du stress, à l’amélioration de l’humeur, etc.

De plus, le CDB est bien connu pour ses nombreux bienfaits et vous pouvez même en apprendre plus sur son action contre les vergetures en suivant ce lien.

A voir aussi : 3 raisons d'adopter le CBD dès maintenant !

Les produits au CBD

Les ingrédients du CBD peuvent être trouvés dans une gamme de produits tels que les huiles, les confiseries, les produits de boulangerie, les boissons et les compléments alimentaires.

Le marché du chanvre et du CBD serait l’une des catégories de produits à la croissance la plus rapide au monde. Parmi les raisons de cette croissance rapide, citons le fait que le chanvre a été classé comme un produit agricole légal, qu’il a été promu en raison des avantages environnementaux de sa culture et que de récents changements dans la politique alimentaire considèrent désormais le CBD comme un ingrédient pouvant être utilisé dans les aliments.

Cependant, le statut réglementaire du chanvre et du CBD en tant qu’ingrédient alimentaire est un développement récent sur plusieurs marchés dans le monde. Dans certains cas, il existe des réglementations et des directives spécifiques avec des conditions claires d’utilisation du CBD dans les aliments et les compléments alimentaires.

Dans d’autres cas, des évaluations de sécurité doivent encore être réalisées avant que les produits contenant des ingrédients de CBD dérivés du chanvre puissent légalement être commercialisés.

Dans de nombreux autres pays, néanmoins, l’utilisation d’ingrédients à base de CBD dans les aliments et les boissons n’est toujours pas autorisée, ou est fortement restreinte.

Les préoccupations relatives au CBD en tant qu’ingrédient concernent la sécurité alimentaire et la santé publique, principalement en raison de la présence de THC. La commercialisation des produits à base de CBD suscite également des inquiétudes, car leurs prétendus bienfaits pour la santé doivent scientifiquement être étayés avant d’obtenir une allégation de santé autorisée.

En ce sens, le résultat des évaluations de sécurité pourrait contribuer à la poursuite de la commercialisation d’aliments contenant des ingrédients de CBD dérivés du chanvre et encourager d’autres pays à suivre le mouvement en réglementant également leur utilisation.

Compte tenu de l’état actuel de la réglementation et des tendances concernant le CBD en tant qu’ingrédient alimentaire, les entreprises doivent être conscientes des exigences et des conditions critiques afin d’identifier les défis et les opportunités lors de la planification des stratégies de marketing.

La classification de la CDB dans le droit international

La Convention unique des Nations unies sur les stupéfiants, adoptée en 1961 et modifiée en 1972, a inclus le cannabis et certains produits dérivés du cannabis dans ses listes de substances contrôlées.

Bien que la convention ne s’applique pas à la culture de la plante de cannabis à des fins industrielles (p. ex, fibres et graines) ou horticoles, les pays qui autorisent la culture du cannabis sont tenus d’adopter les mesures de contrôle jugées nécessaires pour prévenir son utilisation abusive.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié en juin 2018 un rapport concluant qu’il n’existe aucune preuve de problèmes de santé publique liés à l’utilisation de CBD pur.

En outre, en janvier 2019, l’OMS a émis des recommandations spécifiques à l’intention de la Commission des stupéfiants de l’ONU (CND) concernant l’examen du cannabis et des substances liées au cannabis.

La 63 e session de la CND, tout en votant en faveur de la suppression du cannabis et de la résine de cannabis du Tableau IV, a voté contre les deux autres recommandations.5 Suite à cette décision, les extraits et teintures de cannabis restent sur la liste des substances placées sous contrôle international, sans aucune dérogation pour préparer base de CBD ne contenant pas plus de 0,2 % de THC.

Mais, pour être certain de profiter au mieux des nombreux avantages du CDB, rendez-vous sur JustBob.fr… le leader du CBD en Europe !