Trois astuces pour négocier son crédit auto

L’achat d’un véhicule induit presque systématiquement pour les Français la souscription à un crédit auto. En effet, il s’agit d’un investissement lourd qui représente une charge conséquente dans le budget d’un ménage.

Pour diminuer le taux de crédit auto, certaines astuces existent.

Lire également : Qu'est-ce que le permis de conduire en accéléré ?

Voici quelques techniques pour baisser le coût de votre crédit auto.

Souscrire à un crédit auto, un engagement financier

Le crédit auto est premier crédit à la consommation en France. En effet, 75% des Français réalisent en voiture leurs déplacements travail/domicile, leur voiture est donc un outil indispensable pour maintenir son activité professionnelle.

Lire également : Mandataire auto lequel choisir ?

Or, le prix moyen d’un véhicule neuf est de 26 807€, et le prix moyen d’un véhicule d’occasion est de 15 809€.

Si l’on croise cette information avec le revenu net annuel moyen des Français (28 000€), on constate que l’adhésion à un emprunt automobile est souvent un impératif.

Le TAEG moyen d’un crédit auto est de 1,65%, ce qui peut représenter une somme relativement conséquente.

Calculer ses mensualités au plus haut

Plus un crédit auto est long, plus le taux est élevé.

Pour diminuer son coût, vous pouvez donc réduire sa durée au maximum.

Pour cela, nous vous invitons à calculer le montant maximum des mensualités que vous pouvez envisager.

Basez votre calcul sur la formule suivante : le montant total du remboursement de vos mensualités doit être égal au tiers de vos revenus nets mensuels.

Cette formule vous permet de sécuriser votre emprunt et de ne pas vous engager financièrement sur un emprunt que vous ne pourrez pas rembourser par la suite.

Elle peut être légèrement modulée ; si votre conseiller estime que la somme restant après le remboursement de vos mensualités est insuffisante, il est en droit de refuser d’ouvrir un dossier de crédit.

Prévoir un apport

Prévoir un apport pour sécuriser votre emprunt n’est pas une obligation lorsqu’il s’agit de crédit à la consommation.

Pour autant, si vous en avez la possibilité, envisager un apport peut être une décision judicieuse pour sécuriser votre emprunt.

On recommande en général de prévoir un apport équivalent à 10% du montant total de l’emprunt.

Cet apport aura plusieurs conséquences :

  • Il vous permettra de diminuer la durée du crédit et vous engagera sur une durée plus courte
  • En réduisant la durée du crédit, vous diminuerez donc le montant de votre taux
  • Votre apport sécurisera votre emprunt et apportera à votre conseiller un gage de votre sérieux.

Envisager un package

Si vous souscrivez à un crédit auprès d’un établissement d’assurance comme la Maaf, vous pouvez grouper votre contrat avec la souscription à une assurance auto.

Pour rappel, l’adhésion à une assurance auto est une obligation légale : le conducteur d’un véhicule est dans l’obligation de souscrire à une assurance au moins pour assurer les tiers contre les dégâts qu’il serait susceptible d’occasionner.

Souscrire à une assurance voiture et à un crédit auto auprès du même établissement est donc une démarche intéressante : elle simplifie considérablement les processus administratifs et vous permet très souvent dé négocier des tarifs préférentiels.

Renseignez-vous auprès de votre conseiller.

Show Buttons
Hide Buttons