Il y a des vérités que nous aimons cacher. Le budget annuel des activités de cohésion d’équipe est l’un des tabous de nombreuses entreprises, mais il est toujours présent année après année, même si les résultats des activités de team-building sont difficiles à mesurer. Ce genre d’événement d’entreprise serait-il un leurre ? Un phénomène de mode ? Une perte de temps et d’argent ?

Team building : un exercice potentiellement dangereux pour l’entreprise

Construction d’équipement : certains l’aiment, d’autres pas. Certains se sentent à l’aise en équipe, tandis que d’autres considèrent que les exercices sont complètement inutiles ou même insultants. Pour ce dernier, le temps consacré à résoudre des énigmes, à grimper aux arbres et à monter sur terre ne signifie pas nécessairement un travail d’équipe plus efficace.

Kate Mercer, co-fondatrice de Leaders Lab, fait partie de personnes qui n’ont pas leur langue dans leur poche lorsqu’il s’agit de donner leur opinionsur le team building. Pour elle, le terme évoque « une vision horrible de personnes agenouillées sur le terrain jouant tam-tams dans une salle de conférence ou construisant des tours Lego essayant de battre un record de temps contre une autre équipe ».

La question à poser est la suivante : est-ce que le team building fonctionne vraiment ? L’auteur américain de A buzz in the building : Comment construire et diriger une organisation brillante affirme que ce n’est pas le cas, pour quatre raisons principales :

-L’écart entre les activités menées dans les entreprises et celles menées dans le cadre du team building est trop important. Bien sûr, il est possible de dessiner des parallèles et de mettre en évidence des points d’apprentissage utiles. Toutefois, cette analyse doit être correcte et efficace afin de s’assurer que les individus réintègrent l’apprentissage dans leur travail.

-Honte, ressentie par beaucoup de gens, indépendamment de leurs traits de personnalité, dans certaines activitéspratiqué pendant les sessions de team building. En fait, il n’est pas rare de voir certaines personnes embarrassées de craindre la honte ou même l’humiliation pendant ces événements. L’erreur fondamentale est de dire, d’ailleurs, que tout reviendra rapidement à l’ordre… Pour certains employés, les activités de création d’équipe ne font qu’élargir l’écart entre eux, leurs collègues et leur employeur.

-Le risque de favoritisme, marqué par le fait de forcer les employés à participer à des activités prétendument divertissantes, certains peuvent se sentir obligés de se soumettre à des activités de team building pour faire un meilleur travail.

-Confusion entre le travail d’équipe et la socialisation, en raison de la nature des activités offertes pendant le teambuilding. Forcer les employés à entrer en contact avec des personnes qui préféreraient voir comme des collègues simples peut générer de l’hostilité plutôt que de la solidarité, augmenter la tension au sein des équipes et fairedifficile pour beaucoup.

Est-il vraiment nécessaire de construire de l’équipement ?

Comme le bizutage pour les étudiants, le team building peut prendre des proportions incalculables, surtout s’il est mal géré et mal planifié. Lorsque le team-building prend la forme d’une concurrence dénuée de sens entre collègues, les choses peuvent rapidement sortir. L’ironie est que les entreprises n’ont qu’une seule volonté : que leurs employés coopèrent plus, travaillent activement en équipe et partagent leurs connaissances tout en s’efforçant de réussir ensemble et d’atteindre un seul objectif commun. – Pourquoi ? – Pourquoi ? les forcer à s’affronter lors d’événements compétitifs ?

En règle générale, le dénominateur commun pour les activités de team-building est le département des ressources humaines. Loin des équipes pour lesquelles ils organisent des activités, RH insiste néanmoins sur la nécessité absolue de mettre en œuvre de bonnesdes pratiques de travail d’équipe, pour le bien de tous et surtout pour le bien de l’entreprise. Bien que les motivations en matière de ressources humaines soient nobles en soi, elles aboutissent parfois à des résultats négatifs. Pour éviter cela, il serait bon de considérer certains éléments avant d’organiser un événement de team building, tels que :

— Choisissez les activités que chaque membre de l’équipe apprécie

— Veiller à ce que la charge de travail des participants ne soit pas affectée

— Ne forcez personne à participer

En outre, il existe de nombreuses autres façons aussi efficaces que le renforcement de l’équipe et moins coûteuses de favoriser la coopération entre les membres d’un même groupe. Les réunions sans travail en sont un excellent exemple. Ils peuvent être réalisés, par exemple, par des abonnements à une salle de gym, des activités caritatives dans lesquelles l’entreprise invite tout le monde à participer s’ils le souhaitent, etc. De plus, aussi populaire soit-il, le team building ne résout pas tous lesproblèmes relationnels d’une entreprise. Dans certains cas, ces problèmes viennent simplement de la direction et, au lieu de vouloir guérir les plaies, il est préférable de recourir à des problèmes stratégiques, qui causent des dysfonctionnements dans l’équipement…

MarilynGuillaume

Source : communication-entreprise.fr