Êtes-vous un créateur d’entreprise ? Vous hésitez entre SARL, EURL ou SAS (ou SASU) ? Pour choisir, vous devez comprendre les 3 principales différences en termes de dépenses liées à la rémunération et aux dividendes. Déclarations de nos experts.

1ère différence entre SARL, EURL ou SAS (ou SASU) : montant des cotisations de sécurité sociale à payer sur la rémunération de l’administrateur

Le montant des cotisations de sécurité sociale à verser à la rémunération du gestionnaire varie selon que l’entreprise est une SARL , une EURL ou une SASU . C’est donc souvent ce critère qui est utilisé pour choisir entre SARL ou SAS .

  • En SARL (ou EURL), le gestionnaire détenant plus de la moitié du capital (gestionnaire majoritaire) a lestatut d’indépendant (TNS)et paiecotisations de sécurité sociale comprises entre 35 % et 55 % de son bénéfice net.
  • Dans SAS (ou SASU), le gérant, président ou gestionnaire, a le statut d’équivalent salariéet verse descotisations de sécurité sociale de 50 à 70 % de sa rémunération nette.

En général, le principal avantage de la SARL par rapport à la SASest que le montant des cotisations de sécurité sociale versées par l’agriculteur sur sa rémunération est inférieur, surtout si la rémunération est substantielle .

Si votre priorité est de maximiser votre rémunération immédiate :

  • Choisissez SAS/SASUsivousprévoyez depayer moins de 25 000€ (statut d’employé équivalent) à l’avenir .
  • choisissez SARL/EURLsi vous envisagez de payer des fraissupérieurs à 25 000€ ( statut autonome).

Attention  : Votre priorité n’est pas nécessairement le niveau de votre rémunération immédiate. Cela peut être le niveau de votre « récompense différée », par exemple, votre pension. Surtout si vous avez plus de 45 ans.

N’ hésitez pas à consulter un expert qui, grâce à un « bilan de carrière », pourra faire une étude personnelle sur votre situation et vos priorités.

**

2ème différence entre SARL, EURL ou SAS (ou SASU) : le montant des cotisations et prestations de retraite

Dans SAS (ou SASU), les gestionnaires cotisent aux mêmes fonds de pension que les employés. Ainsi, le montant des cotisations de sécurité sociale est souvent plus élevé qu’en LLC (ou EURL).

Mais les prestations versées à la retraite sont également plus importantes. Égalité salariale, un président de SAS recueille donc plus de droits à pension qu’un administrateur deSARL .

3ème différence entre SARL, EURL ou SAS (ou SASU) : les dividendes du gestionnaire SARL sont soumis à des cotisations sociales

La loi de finances de 2013 a introduit un mécanisme pour lasoumission des dividendes aux gestionnaires de la SARL aux cotisations de sécurité sociale .

L’ objectif est, bien entendu, d’imposer certains paiements de dividendes à titre de rémunération. Surtout ceux qui résultent de l’optimisation fiscale entre paiements de paie ou dividendes.

Depuis le 1er janvier 2013, certains dividendes versés en LLC sont assujettis à des cotisations sociales en tant que salaires.

Toutefois, cette disposition ne s’applique pas dans SAS. Ce qui signifie que vous pouvez toujours profiter des avantages de l’arbitrage en choisissant SAS.récompenses et dividendes à la fin de l’exercice.

Pour votre information, ce type d’arbitrage est généralement possible si la masse à distribuer (avant débit) est d’au moins 150 000€.

  • Si vous souhaitez bénéficier d’une meilleure pension, choisissez le SAS (ou SASU ).
  • Si vous préférez la cotisation minimale aux organismes gouvernementaux, pour faire votre propre pension, choisissez SARL .
  • Si vous prévoyez de verser des dividendes et que votre masse due dépasse 150 000€ , choisissez le SAS .

La conclusion de nos auditeurs à choisir entre SAS et SARL

Pour choisir votre statut juridique , vous devez d’abord identifier votre priorité :

  • Si vous voulez être une « bonne pension », choisissez DeluchtsLuis.
  • Pour obtenir un bénéfice immédiat maximal , choisissez SARL à la place, à moins que vous ne vouliez également verser des dividendes et que votre masse distribuable dépasse 150 000 euros.

C’ estune tendance ici. Mais votresituation peut être spéciale, et parfois de nombreux paramètres doivent être pris en compte.

N’ hésitez pas à contacter descomptables ou des avocats pour mener une étude personnalisée et comparer les formes juridiques les plus appropriées pour vous.

Source : backupyourbrain.fr