Accueil Habitat Comment financer des travaux de rénovation ?

Comment financer des travaux de rénovation ?

Vous envisagez de rénover votre maison, mais vous avez besoin d’une aide financière ? Ne t’inquiète pas, tu n’es pas seule. L’État soutient cette approche et a mis en place des mesures de soutien pour vous aider à rénover votre maison.Quels sont les travaux de rénovation énergétique ?

A voir aussi : Comment bien choisir ses gouttières ?

Les travaux considérés comme des travaux de rénovation énergétique et thermique sont généralement :

  • les équipements de chauffage tels que les chaudières à condensation, les appareils de chauffage au bois ou à biomasse,
  • matériaux d’isolation et leurs applications (isolation des cloisons, double ou triple vitrage, etc.)
  • , volets roulants et isolation des portes d’entrée face à l’extérieur,
  • chauffe-eau solaires individuels (CESI) ou système solaire combiné (SSC),
  • pompes à chaleur pour la production de chaleur ou d’eau chaude sanitaire,
  • installation d’un système de chauffage selon votre fournisseur utilisant une source d’énergie renouvelable
  • installation d’équipements domestiques de production d’eau chaude utilisant une énergie renouvelable source,
  • bornes de recharge pour véhicules électriques.

Toutefois, la liste n’est pas exhaustive. Vous pouvez consulter librement la liste complète des travaux de rénovation énergétique et ceux qui s’appliquent à l’électricité sur le site Web du gouvernement.Des aides pour votre travail

A voir aussi : Quel est le coût d'une piscine ?

L’ Etat soutient la rénovation énergétique et propose plusieurs options de financement pour vous aider dans la réussite de votre projet de rénovation :

  • éco-prêt à taux zéro
  • CITE
  • Anah

Éco-prêt zéro :

Accessible sans conditions ressources et pouvant être combiné avec la CITE, il permet à l’acquéreur de biens immobiliers de demander un éco-prêt à taux zéro en même temps qu’un prêt pour la rénovation d’une propriété à acheter.

Les matériaux et l’équipement doivent être fournis et installés par un professionnel RGE (Garant environnemental reconnu).

Vous avez la possibilité de choisir parmi :

  • un ensemble de travaux : la combinaison de 2 types de travaux, tels que l’isolation du toit et l’installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • travaille pour obtenir une performance énergétique globale minimale. Ce seuil vous est fourni par un bureau d’ingénierie thermique ;
  • remise en état des systèmes d’égouts non collectifs.

Les œuvres éligibles sont les suivantes :

  • isolation du toit
  •  ; isolation des murs face à l’extérieur ;
  • remplacement des fenêtres (fenêtres d’entrée ou extérieures et portes comme les portes de service)
  • l’ installation ou le remplacement de systèmes de chauffage ou de production d’eau chaude domestique ;
  • installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • l’ installation d’équipements domestiques de production d’eau chaude utilisant une source d’énergie renouvelable telle que l’ICDE, comme des chauffe-eau solaires individuels.

CITE : Crédit d’impôt pour la transition énergétique

Au lieu du CIDD, la CITE s’applique aux dépenses énergétiques et travaux réalisés depuis le 1er septembre 2014.

La Loi de finances porte le taux du crédit d’impôt applicable à 30 % (auparavant 15 et 25 %).

Cependant, les plafonds sont et limitent à 8.000 euros par personne ou 16.000 euros par couple, plus 400 euros par personne à charge, le montant maximum de travail éligible à la réduction de 30%.

Par exemple, si votre travail dépasse 16 000 euros, les sommes au-delà ne sont pas prises en compte lors du calcul du crédit d’impôt de 30 %.

Elle permet donc de déduire une partie des dépenses d’équipement et/ou de main-d’œuvre pour certains travaux de rénovation énergétique de ses impôts à condition que les dépenses d’équipement soient incluses dans la liste actuelle et répondent aux critères de performance établis par l’État.

aide d’Anah est l’offre qui permet de rembourser une partie des travaux de rénovation énergétique L’ . Il est distribué comme suit :

  1. pour les propriétaires-occupants disposant de ressources très modestes : 50% du montant total de travail à l’exclusion de L’aide s’élève à 10 000 euros au maximum.
  2. pour les propriétaires-occupants disposant de ressources modestes : 35 % du montant total des travaux hors L’aide s’élève à 7 000 euros au maximum.

Ils bénéficient également d’une prime pour mieux vivre : un montant de remboursement de 10% du montant du travail avec un plafond de :

  • 000 € pour les propriétaires-occupants avec des ressources très modestes
  • 600 € pour les propriétaires-occupants avec des ressources modestes
  • 500 € pour les propriétaires et les syndicats de copropriétaires

Source:Papernest

ARTICLES LIÉS