HISTOIRE DE ERCKARTSWILLER ...

 

En 1176, le pape Alexandre III confirme à l'abbaye cistercienne de Neubourg la possession de la grangia Ekengeriswilre, qu'elle avait sans doute reçue en donation de l'empereur.

En 1345, la famille de Burn vend aux seigneurs de Lichtenberg l'avouerie, avec la haute et la basse justice et tous les droits qu'elle possède en ce lieu, dit alors Erkartswyler.

A l'extinction des Lichtenberg en 1480, l'héritage échoit aux comtes de Deux-Ponts-Bitche, qui intègrent la localité à la seigneurie d'Oberbronn.

A la suite d'une union en 1541 avec les comtes de Linange, le village passe à cette lignée, qui y introduit le Réforme vers 1560.
Le village est dépeuplé par la guerre de Trente Ans et totalement déserté de 1649 à 1651.

En 1691, la seigneurie est partagés entre les Linange, les ducs de Hohenlobe-Bartenstein et la baronne de Sinclair.
Le simultaneum est introduit en 1741.

Occupant un site de clairière sur un terrain en pente, au sol peu favorable à l'agriculture, le village ne se développe guère. Au XIXème siècle, la seule activité notable est celle du moulin à blé. L'exploitation de la forêt joue un rôle important dans la vie économique de la localité, où habitent alors plusieurs sabotiers.